Clint Eastwood, le paradoxe

Lorsqu’on parle du cinéma et de l’Amérique, un nom résonne plus fort que les autres, Clint Eastwood. A l’âge de 89 ans, c’est l’un des derniers géants d’Hollywood.

 

Acteur, réalisateur et politicien, Clint Eastwood n’a pas sa langue dans sa poche.
L’américain est associé, dans l'imaginaire collectif via sa filmographie, aux armes à feu et à l’ultra-violence. Cette image est  du à ses nombreux rôles d'antihéros redresseur de torts (La trilogie du dollar, Dirty Harry, etc). 
Pourtant, depuis 1973, il est en faveur du contrôle des armes aux USA. On peut aussi noter qu'il a endossé des rôles plus touchants (Sur la route de Madison, Million dollar Baby, etc) durant sa longue carrière.

« J’étais un enfant et j'ai grandi durant la Seconde guerre mondiale ». 

 


Pose iconique de Clint Eastwood dans Gran torino, photo issue du film 

Dirty Clint

L'octogénaire a notamment soutenu Richard NIXON lors des élections de 1968 et 1972 mais a pourtant toujours été opposé à la guerre du Vietnam. 
Il a depuis désapprouvé tous les conflits américains. Il a déclaré que les Etats-Unis ne devraient pas être un pays ultra militariste et jouer le rôle de gendarme du monde

Gran torino est un film produit et réalisé par Clint Eastwood dans lequel il interprète le rôle principal d'un ex-soldat raciste.
Il obtient le César du meilleur film étranger en 2010 qui récompense le message de tolérance de son film.

Carmel vote Eastwood 

En 1986, Eastwood est élu maire de la petite bourgade de Carmel, une municipalité américaine, à 72.5% de votes.
Un score qui alla jusqu'à 
impressionner l'ancien président Reagan. 
Durant les 2 années de son mandat, il a déclaré à plusieurs reprises   «ne pas avoir d'ambition politique».
Il s'est présenté en réaction à l'inaction du conseil municipal.
Durant son mandat, il a réalisé 2 films : 
Le maître de guerre et Bird.

 

The Clint Eastwood Archive: Clint Eastwood: Mayor of Carmel
Clint Eastwood élu maire de Carmel, Californie, en 1986 AP Photo

Bird | Film, Affiche film et Affiche de film
Affiche officiel du film Bird de Clint Eastwood,
une référence des biopics au cinéma

Le mélomane Eastwood

C’est aussi un grand défenseur de la culture noire  américaine plus particulièrement de la musique notamment le jazz et le blues. Il explique que toute la production musicale américaine découle de ces genres. 
En accord avec ses convictions, il a réalisé le film Bird en 1988 sur Charlie Bird Parker, un célèbre saxophoniste noir d'après guerre

.

Clint, l’Impitoyable

Malgré le regard qu'il porte sur cette « génération de tapettes » ou cette « époque où ne peut plus rien dire », il a toujours milité pour les droits civiques : égalité des sexes, avortement, mariage gay, lutte contre toutes formes de discriminations,etc. 

Ironiquement « l'Homme sans nom »1 a marqué le Cinéma et l’Amérique.

 

 S.O.  étudiant en L3 SPI IO QSE-DD, le 20 avril 2020

 Surnom de son personnage dans la trilogie du dollar (Pour une poignée de dollars; Et pour quelques dollars de plus; Le Bon, La Brute et le Truand) de Sergio Leone

Sources :
- Https://fr.wikipedia.org/wiki/Clint_Eastwood 
- Https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/cinema/clint-eastwood-le-cinema-au-nom-de-tous-les-siens-20-01-2019-7992456.php 
- Https://www.cinemathique.fr/cycle/clint-eastwood-134.html
- Podcast : Final cut épisode 10
- Cahiers du cinéma 18 : COLLECTION GRANDS CINEASTES SERGIO LEONE

 

 

 

 

 

 

 

 

Joomla templates by a4joomla