« The Napalm Girl » : La petite fille

brûlée au napalm

          "Oh, Maman, c'est trop chaud, trop chaud !" : Une détresse immortalisé par le photographe Vietnamien Nick Ut. 

 

Contexte historique :

Cette photographie met en évidence  la guerre au Viêt Nam  opposant de 1955 à 1975, d'une part la République démocratique du Viêt Nam (ou Nord-Viêt Nam) avec son armée populaire vietnamienne, et d'autre part la République du Viêt Nam (ou Sud-Viêt Nam), militairement soutenue par l'armée des États-Unis appuyée par plusieurs alliés.

Cette photo montre la jeune fille, Kim Phuc Phan Thi, entrain de courir nue exposée au napalm. Le 8 juin 1972, une bombe au napalm est tombée sur son village du Sud-Viêt Nam. La petite de 9 ans, court sur une route, elle est happée de dos par les flammes. Ses vêtements sont réduits en cendres , sa nuque, son dos et son bras gauche sont en feu.

 

Qu'es ce que le napalm ?

"Tenez ! Pourquoi ne lui faites-vous pas une faveur ? Allez à son hôpital et tranchez lui la gorge immédiatement !" Une parole tenu par Christopher Wain ( journaliste de la chaîne britannique ITN) démontrant la souffrance de la jeune fille causée par le  napalm.

Le napalm est un puissant herbicide particulièrement inflammable. Il est utilisé par l’armée Américaine lors de la guerre du Vietnam, en 1961. Son objectif était de contrôler les mouvements des Viêt Congs et détruire les champs pour affamer les rebelles. Cet agent orange colle à la peau et provoque des douleurs intenses, des brûlures sévères, une asphyxie et la mort.

 

Conséquences ?

Entre 2,1 et 4,8 millions de Vietnamiens auraient été touchés par la diffusion du napalm, et plus de 1 million d’hectares de forêts vietnamiennes auraient été ainsi détruites.

Aujourd’hui des millions de Vietnamiens et de vétérans Américains souffrent encore de maladies, de malformations congénitales et de déformations physiques.

 

Pourquoi avoir choisi cette photo ? 

J’ai décidé de mettre en avant ce cliché car c’était une photo que j’avais  étudié au lycée et donc qui m’avais marqué dans mon adolescence. Je compatissais pour ses enfants qui, sur la photo, n’avaient pas une énorme différence d’âge avec moi à cette période.

La réalité de la guerre est montrée au monde à travers cette photo, elle prouve l’usage du napalm. Elle démontre la souffrance endurée par des enfants  innocents qui à première vue, ne semble pas participer au conflit.

La photographie soulève un événement réel qui aurait pu rester dans l’anonymat de l’histoire.                    Ce cliché a valu à son auteur le Pulitzer, en choquant le monde et en devenant un symbole de la guerre du Viêt Nam.                                                                                                                                                                                                     Grâce à  l’écho qu’elle a eu dans la société Américaine et le reste du monde, la jeune fille sur la photo est devenue une icône du pacifisme.

Source : - http://www.leparisien.fr/societe/guerre-du-viet-nam-la-petite-fille-au-napalm-de-la-photo-raconte-son-parcours-07-10-2019-8167875.php ; Wikipédia; google image en copy right

 SOULIMANE Redouane, 27-04-2020 , L3-SPI-IO-QSE

Joomla templates by a4joomla