Les trois singes de la sagesse



Trois jeunes écoliers népalais prennent chacun une position, devant leurs cahiers à l’extérieur avec des couleurs claires et très joyeuses. On remarque cela à travers  le sourire des enfants. Le choix du fond a sans aucun doute un  rapport à la sagesse. Un classique, car quand on pense sagesse, on pense à méditation et  isolement au sommet d’une montagne. 

 

                                   

Photo de 3 petits écoliers prenant la posture des trois petits singes - Photographie de Alexandre Sattler

 

D'où proviennent ces postures ?

Les singes de la sagesse ont été introduits dans le bouddhisme par un moine aux environs du VIIème siècle. Selon la légende, ce moine était accompagné par un singe durant ses périples. Ce moine est Xuanzang, l’un des plus importants traducteurs des textes bouddhistes en Chine. Ces singes sont supposés représenter un moyen de ne pas ressentir le mal. Le sens le plus couramment admis est  :  « ne rien voir, ne rien entendre et ne rien dire ». 

Un langage universel

Alexandre Sattler est un photographe, journaliste libre, humaniste et fondateur d’une association qui se nomme REGARD’AILLEURS, Très engagé, il essaye de partager les différences qui      nous éloignent et celles qui nous unissent grâce à la photo et à l’écriture. Alexandre essaye à travers cette image de faire passer un message en disant lors d’une interview que la rencontre    est la première raison pour voyager et que c’est au travers les autres qu'on découvre nos différences et nos ressemblances. Avant de photographier, il explique que la sagesse est intérieure. Il est important de retenir que le photographe a su mettre les écoliers alaise. La présence d’autres élèves, autour, et l'insouciance a déclenché l’air joyeux des enfants. Il a aussi pris d'autres photos similaires dans d'autres lieux avec d'autres personnes.

Je pense que le fait de montrer à l'autre que l'on sait des choses sur sa culture, justifie l'intérêt que l'on a pour lui. Il est vrai que peu importe l’origine ou la culture, tous les êtres humains partagent les mêmes émotions de joie, d’étonnement, de peurs,  de tristesses et de colères. Mais pas seulement, car    le langage corporel est aussi universel et celui-ci nous permet de communiquer, quel que soit le lieu dans le monde. 

Cette photo, une inspiration avant tout

Cette photo a éveiller en moi quelques chose, en la voyant je me voyais comme lors de mon voyage au Sud du Maroc, avec les petits enfants qui venaient tout souriant et insouciant de nos différences. Je pense que c'est le faite de s'intéresser à l'autre tout en faisant  l'aveugle sur ses défauts, sourd sur ces maladresse et silencieux pour exprimer nos mauvaises pensées. Le message que je voit à travers cette image est que malgré nos différences nous avons tout de même des ressemblances à commencer par notre sourire.

                     Abdelhadi OUBAAZIZE L3 QSE - 2020

 

https://www.gaia-images.com /

https://www.artphotolimited.com/themes/culture-du-monde/cultures-asiatiques/photo/alexandre-sattler/les-trois-singes

 

Joomla templates by a4joomla