Que s'est-il passé ? Les explications sont à venir...

Contexte historique :

 

Il s’agit d’une photo d’un migrant salvadorien et sa fille, prise par Julia Le Duc qui est la journaliste photo mexicaine pour le journal La Jornada. Elle a été prise le lundi 24 juin 2019 à Matamoros, au Mexique, à la frontière entre le Mexique et les États-Unis d’Amérique. On peut y apercevoir un homme noyé avec sa fille sur son dos au bord d’un fleuve ou lac. En analysant la photo en couleurs, on voit que l’homme ne possède pas de chaussures. On peut supposer qu’il les a retirés de manière intentionnelle. Quant à l’enfant, on observe qu’il est sous le t-shirt de l’homme. Etant donné que l’enfant est très petit, il ne sait probablement pas nager d’où la protection de l’homme. Leur position nous laisse supposer qu’ils se sont noyés. L’auteur de la photo a décidé de mettre les deux personnes au centre. L'éclairage et la netteté de la photo nous montrent qu’elle a été prise sur le vif. L’auteur n’a eu recours à aucune retouche, en effet il a voulu nous montrer l’image telle qu’elle est. 

Cet homme de 25 ans s’appelait Oscar Alberto Martinez Ramirez, et sa fille de deux ans, Valeria. Oscar, sa femme Tania Avalos et leur fille ont quitté le Salvador pour faire face à la pauvreté et aspirer à une vie meilleure. Après avoir traversé le Guatemala et être arrivés au Mexique, ils effectuent une demande d’asile au bureau des migrations afin de rejoindre le territoire américain. Cette requête s’est avouée non concluante car la famille devait s’inscrire sur une liste d’attente. Oscar décida alors de traverser le fleuve du Rio Grande qui constitue la frontière entre le Mexique et les États-Unis à la nage. Il prit sa fille sur son dos dans son t-shirt puis il traversa les trentaines de mètres le séparant du sol américain. Cependant, arrivé près de l’autre rive, le courant emporta Oscar et sa fille les laissant pour mort 500 mètres plus loin sous les yeux de la mère de la famille. Cette photo a très rapidement fait le tour des journaux et des médias américains avec une vague d’émotion. Elle nous fait tout de suite penser à la photo de l’enfant syrien de trois ans retrouvé mort sur une plage de Bodrum (Turquie) en septembre 2015. Suite à la publication de ce cliché le gouvernement salvadorien s’est déclaré responsable et s’est engagé à tout mettre en œuvre afin d’éviter la fuite de sa population. Il a également promis de payer pour le rapatriement des corps et de soutenir financièrement la famille.   

Intérêt et conséquences :

A travers cette photo on réalise les conséquences de la politique du président américain Donald Trump qui a pour rêve de fermer la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. En effet, les premières victimes de cette politique sont ces migrants qui vivent dans des camps de réfugiés près de la frontière américaine dans des conditions plus que déplorables. Cette image provoque un choc mais aussi une tristesse de voir que ces migrants  en arrivent à prendre des risques mortels afin de traverser les frontière et d’échapper de la misère. Le fait de voir cet enfant de deux ans seulement retrouvé mort noyé a créé une émotion particulière auprès de la population américaine et leur a permis de constater la gestion inhumaine de la crise migratoire sur la frontière mexicaine. Mais au bout du compte, cet enfant n’est que le reflet de la dangerosité des parcours réalisés par ces enfants migrants dans le monde entier qui traversent des déserts, des fleuves ou des mers afin de trouver un meilleur endroit pour vivre.

Finalement la légende de la photo est : “Valéria, 2 ans, et son père, retrouvés noyés dans le fleuve du Rio Grande, à Matamoros au Mexique”.

 

                                                                            

 

Source :

https://www.lejdd.fr/International/noyade-dun-migrant-et-sa-fille-au-mexique-la-photo-qui-choque-lamerique-3906679


DA SILVA Shanice / L3 SPI IO QSE-DD

Joomla templates by a4joomla