René Cassin, un homme qui réclamait ses droits

 

Que ce soit  en tant que résistant ou en tant qu'homme d'Etat, René Cassin s'est battu pour les droits humains.

René Cassin est né le 5 octobre 1887 à Bayonne. En 1914, il est Docteur ès sciences juridiques, économiques et politiques lorsqu'il est mobilisé,  avec le grade de caporal-chef. À la tête d'un corps-franc, il est grièvement blessé par balles de mitrailleuse le 12 octobre 1914. Il reçoit la croix de guerre, et la médaille militaire.

En 1919, il rédige et fait voter des lois en faveur de l'emploi des victimes de guerre et se dépense sans compter dans ses différentes activités.

En 1930, après un voyage au Moyen-Orient où il rencontre de nombreux Juifs allemands, il mène, dès son retour, une active campagne contre le nazisme. A la fin des années trente, il dénonce dans plusieurs discours le danger que représente le IIIe Reich pour l'Europe et le Monde.

 

 

René Cassin, un résistant dévoué 

En 1939 refusant l'idée de l'armistice, il décide, dès le 17 juin, de rejoindre l’Angleterre. 

Le 29 juin, il se présente à Saint Stephens House et le général de Gaulle lui confie la mission de rédiger un accord avec le gouvernement britannique. La charte sera signée le 7 août 1940 entre Winston Churchill et Charles de Gaulle. 

René Cassin reçoit un prix des droits de l'homme des Nations unies, 6 décembre 1968

 

 

En 1943, il prend la présidence du Comité juridique de la France combattante (qui fait office de Conseil d'État) fonction qu'il conserve au sein du Gouvernement provisoire de la République française (G.P.R.F) avant de devenir à la libération, vice-président du Conseil d'État (jusqu'en juin 1960) puis Président honoraire.

 

 

Un homme d'Etat important

A partir de 1946, il préside pendant seize ans le Conseil d'administration de l'École nationale d'Administration (ENA).

En 1946, il fait partie du petit groupe international, présidé par Eleonor Roosevelt, qui a la charge de rédiger la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. En 1958 il préside le comité consultatif provisoire chargé de préparer la Constitution de la Ve République et reçoit le serment du général de Gaulle.

En juin 1960, René Cassin est nommé au Conseil constitutionnel dont il sera membre jusqu'en février 1971. Vice-président (1959) puis Président(1965-1968) de la Cour européenne des Droits de l'Homme, René Cassin reçoit en octobre 1968 le Prix Nobel de la Paix. Il fonde en 1969, l'Institut international des Droits de l'Homme.

Il est membre, en juin 1972, du Conseil de l'Ordre de la Libération.

 

René Cassin est décédé le 20 février 1976. En 1987, son corps est transféré au Panthéon auprès d'autres grands noms tels que Jean Moulin ou Simone Veil, en hommage à son travail et pour sa dévotion.

 

Source: www.ordredelaliberation.fr

SAIAH Haïthem, L3 AMPI, avril 2020

Joomla templates by a4joomla