Albert Einstein, un génie pas comme les autres.

 

Albert Einstein

Einstein fumant la pipe pendant                  une conférence 

« E = M6 », pour certains il s’agit d’une émission diffusée sur la chaîne française, mais la plupart savent que la vraie formule est E = MC2 et qu’elle correspond de l’une des plus grandes découvertes de l’homme. Cette découverte est l’œuvre d’un scientifique peu banal connu sous le nom d’Albert Einstein, un homme à qui le nom est associé à génie, savoir ou encore intelligence. Il a existé de nombreux scientifiques, tous experts dans de nombreux domaines, qui ont tous contribué à faire avancer la science. Pourtant c’est bien le physicien américano-allemand qui a été élu personnalité du XXème siècle par le magazine Times, c’est la photo de ce même personnage tirant la langue que nous voyons partout. Alors comment est-il devenu l’un des plus grands génies de l’histoire adoubé par le monde entier ? Comment a-t-il fait pour devenir une icône ? Retour sur les traces du plus grand scientifique du XXème siècle.

 

Un étudiant loin d’être un modèle !

Albert Einstein est né le 24 mars 1879 à Ulm en Allemagne, de parents juifs, élément qui aura son importance un peu plus tard. Son père est professeur et lui donnera le goût des mathématiques, sa mère travaille dans le domaine artistique et lui transmettra sa passion de la musique. Très jeune, il se passionne pour la science et la géométrie, il commence à résoudre des problèmes et des équations à l’âge de douze ans. Pour autant, au contraire des plus grands noms scientifiques, son parcours scolaire est catastrophique. Il s’oppose rapidement à l’autorité de ses professeurs qu’il juge trop excessive, et est renvoyer de son établissement scolaire à 15 ans. A cette époque, ses notes en mathématiques sont excellentes, mais son comportement fait de lui un rebelle, ce qui l’empêche d’exprimer son plein potentiel. Ses parents se désespérèrent, comment cet enfant curieux de tout peut-il être si dissipé et indiscipliné ? Alors que ceux-ci emménagent en Italie, Albert Einstein poursuit ses études, mais dans un autre pays. Il se dirige en Suisse en 1895, à Zurich plus précisément, à l’école polytechnique. Malgré une première année ratée, ses professeurs détectent un potentiel à exploiter et l’incitent à réessayer. Il ne s’agit pas de réciter par cœur des leçons, mais de comprendre, et ce détail fait toute la différence. Ses études se terminent de la meilleure des manières, puisqu’il rencontre sa femme, Mileva Maric, et obtient son diplôme en 1900.

Les années de gloire.

1 an après l’obtention de son diplôme, Albert Einstein se met rapidement au travail et publie son premier article scientifique, sur la capillarité (à ne pas confondre avec le capillaire NDLR). Il s’agit du premier d’une longue série. Il trouve ensuite du travail à l’office des brevets à Berne, ce qui lui permet de vivre décemment tout en continuant ses recherches. Il se marie en 1903. Il continue ses recherches en parallèle de son travail, et à force de persévérance finit par obtenir la gloire. En 1905, quatre de ses articles sont publiés dans la célèbre revue allemande Annalen der Physik, la plus ancienne revue scientifique mondiale. Tous ses articles sont novateurs et apportent de nouvelles réponses dans le domaine de la science, mais l’un d’entre eux le rendra célèbre à jamais. Il s’agit de celui portant sur la relativité restreinte où pour répondre à son titre « L’inertie d’un corps dépend-elle de son contenu en énergie ? », il formulera la célèbre équation : e = mc2. 

Il obtient son doctorat l’année suivante et devient alors reconnu de tous parmi ses collègues scientifiques. Il est honoré par de nombreuses universités et fait la rencontre des plus grands noms parmi ses pairs comme Marie Curie ou encore Paul Langevin. Son ascension est fulgurante et il devient en 1913, membre de l’académie des sciences de Prusse.

Einsten, un modèle pour tous !

En 1914, il décide de revenir s’installer en Allemagne. Il continue de publier ses recherches et écris notamment un livre en 1916 « relativité générale » qui parle de la gravitation. En novembre 1922, il reçoit la plus grande des récompenses, le prix Nobel de physique de l’année 1921. Il remporte par la suite de nombreuses médailles et est invité à de nombreuses conférences.

 

 

 

Dans les années 1920, à cause de la montée du nationalisme en Allemagne et notamment du parti nazi, Albert Einstein décide de partir aux Etats-Unis car il se sent menané par ses origines juives. Il continue à publier de nombreux travaux traitant de la physique, qui aujourd’hui sont fondamentaux pour la science. Il participe malgré lui, au terrible projet Manhattan , en écrivant une lettre au président Roosevelt qui contribue à enclencher celui-ci. Ce projet étant la création de la bombe atomique. Il s’agit-là de la seule zone d’ombre dans son riche parcours.

En 1951, 4 ans avant sa mort, Albert Einstein est pris en photo par le photographe américain Arthur Sasse.Cette photo aurait pu tomber aux oubliettes, si le physicien n’avait pas choisi de tirer la langue tel un adolescent s’amusant dans sa jeunesse. Ce fut donc la dernière image que le monde eu d’Albert Einstein, celle d’un génie qui permit à l’humanité d’avancer dans de nombreux domaines scientifiques et ce malgré un parcours scolaire chaotique. Cette dernière image qui pourrait nous évoquer un homme tirant la langue à tous ceux qui ne croyaient pas en lui, à la trop grande droiture de l’école, au système qui n’était pas fait pour lui. Système, qui aura fait au final d’Albert Einstein une légende à jamais dans l’histoire de l’humanité.

 

 

Lakomy Romain - L3 SPI AMPI - 26/04/2020

Joomla templates by a4joomla